Seulement une requête sur deux du Web provient d’un des 3,4 milliards d’internautes de la planète. Le reste du trafic est l’œuvre de robots. Nombre d’entre eux sont malicieux.

Selon une étude de la société spécialisée en sécurité Imperva, 49 % du trafic Internet mondial en 2015 provenait de… robots (ou bots). Les 3,4 milliards d’internautes que compte la planète ne dominent donc que d’une courte tête ces programmes qui effectuent des tâches simples et répétitives sur le Web. La proportion de trafic provoqué par des machines peut sembler gigantesque, mais elle s’affiche en réalité en recul par rapport à 2014, année où seulement 44 % de l’activité Web était d’origine humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>